shock absorbers

Types d’amortisseurs et quand les remplacer

shock absorbers

Dans un monde idéal, toutes les surfaces de la route seraient planes et lisses, vous permettant de conduire librement sans vous soucier de vos pneus ou de votre système de suspension . Malheureusement, les bosses, les nids-de-poule et les routes accidentées sont une réalité quotidienne pour les conducteurs. Heureusement, les véhicules modernes disposent de systèmes d’amortissement efficaces qui réduisent les vibrations et les mouvements indésirables causés par la conduite sur des surfaces inégales. Les amortisseurs jouent un rôle clé à cet égard.

Amortisseur hydraulique

Les amortisseurs , également appelés amortisseurs de suspension ou « amortisseurs », sont des dispositifs qui équilibrent les mouvements de compression et de détente des ressorts de suspension. Ils amortissent également les composants de la carrosserie des chocs et réduisent l’intensité des vibrations. Ils font tout cela en convertissant l’énergie cinétique en énergie thermique. Par exemple, lorsqu’une voiture passe sur une bosse, les ressorts réagissent et absorbent l’énergie cinétique. Pour stabiliser le mouvement de la voiture, cette énergie doit alors être dissipée. Un piston est actionné dans le cylindre de l’amortisseur, expulsant l’huile à l’intérieur. Cette huile doit être forcée à travers de petites ouvertures ou des vannes d’absorption, créant une résistance. À son tour, la résistance ralentit le mouvement du piston et de la suspension tout en générant de la chaleur.

Que sont les amortisseurs

Ces composants sont essentiels pour maintenir le contact avec la route, la stabilité et le contrôle du véhicule. Si vos amortisseurs ne fonctionnent pas correctement, vous remarquerez peut-être que le véhicule rebondit de manière incontrôlable et dévie en tournant. Cela affectera également négativement l’efficacité de freinage du véhicule.

TYPES D’AMORTISSEURS

De nos jours, les amortisseurs de suspension les plus courants sont hydrauliques, cependant, il existe de nombreux types de dispositifs hydrauliques avec des conceptions et des composants variés. Voici trois types d’amortisseurs populaires utilisés dans les véhicules modernes :

  • Amortisseurs bitubes
    Ils ont deux cylindres. Le cylindre intérieur contient le piston et l’arbre, et le cylindre extérieur agit comme un réservoir de fluide, contenant également un gaz à basse pression pour absorber les vibrations. Une vanne contrôle le débit de fluide entre les cylindres. L’un des principaux avantages est qu’ils sont très abordables. Cependant, le risque de formation de mousse d’huile est plus élevé lorsqu’ils sont soumis à des conditions de conduite sévères, ce qui réduit finalement l’efficacité des amortisseurs.
  • Amortisseurs monotubes
    Comme leur nom l’indique, ces composants sont constitués d’un seul tube qui abrite le piston, le fluide de l’amortisseur et le gaz. Ils ont des pistons plus gros et contiennent plus d’huile que les amortisseurs bitubes traditionnels, permettant une plus grande précision d’amortissement et une meilleure dissipation de la chaleur. La formation de mousse est évitée car l’huile et le gaz restent complètement séparés à tout moment, grâce au piston flottant qui les sépare. D’un autre côté, vous remarquerez peut-être que la conduite est plus rigide en raison de la haute pression du gaz. Les composants sont également beaucoup plus chers à produire et plus vulnérables aux dommages externes.
    Types d'amortisseurs : amortisseurs monotubes
  • Amortisseurs à réservoir à distance
    Ce sont des produits avancés conçus avec un réservoir externe et un tuyau externe qui relie le cylindre principal au réservoir d’huile. Sa conception augmente la capacité en huile de l’absorbeur et donc dissipe plus efficacement la chaleur. Il y a également moins d’accumulation de pression, ce qui rend les composants plus durables. Ils sont idéaux pour les véhicules tout-terrain et hautes performances. L’inconvénient est qu’en raison de ces caractéristiques, ils sont très chers et déconseillés pour les véhicules standards.

COMBIEN DE TEMPS DOIVENT-ILS DURER ?

En règle générale, vous pouvez vous attendre à ce que vos amortisseurs durent au moins 4 à 5 ans sauf s’ils sont soumis à des conditions de conduite extrêmes. L’intervalle de remplacement dépendra en grande partie des habitudes du conducteur, du type de véhicule (p. ex. léger ou lourd), de l’état des routes et du kilométrage du véhicule. La conduite hors route, le transport de charges lourdes ou la conduite fréquente sur des nids-de-poule et des surfaces rugueuses entraîneront une usure plus rapide des composants. Il est conseillé de les inspecter annuellement ou au moins une fois tous les 50 000 milles.

Il est important de les remplacer lorsqu’ils sont défectueux pour votre propre sécurité et celle des passagers. Si vous ne le faites pas, vous pourriez perdre le contrôle de votre véhicule la prochaine fois que vous rencontrerez une bosse sur la route ou un nid-de-poule.

SIGNES QUE LES AMORTISSEURS DOIVENT ÊTRE REMPLACÉS

  • !Un trajet difficile ou cahoteux . Si le véhicule rebondit davantage et que vous sentez que vous allez en perdre le contrôle lorsque vous roulez sur des surfaces accidentées, il y a de fortes chances que les amortisseurs soient défaillants.
  • !Le nez du véhicule plonge au freinage . Cela peut se produire si les amortisseurs ou les entretoises sont usés ou endommagés.
  • !Fuites de liquide . Si vous remarquez que le liquide hydraulique fuit, c’est un signe clair de dommage. La perte de liquide réduira la pression, rendant les composants inefficaces.
  • !Usure inégale des pneus . Un système de suspension défectueux aura un impact direct sur les roues.
    Symptômes de problèmes d'alignement des roues : usure inégale ou anormale des pneus
  • !Difficultés de pilotage . Si le volant est anormalement rigide ou si le véhicule oscille ou se penche d’un côté en tournant, cela pourrait indiquer qu’il est temps de le remplacer.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *