You are currently viewing symptômes de soupapes de moteur pliées

symptômes de soupapes de moteur pliées

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Mécanique
  • Commentaires de la publication :0 commentaire

Un clic ou un cliquetis inquiétant sous le capot pourrait signaler des soupapes du moteur pliées, un problème interne qui nécessite une réparation. Bien que cela ne soit pas extrêmement courant, des soupapes d’admission ou d’échappement pliées se produisent toujours.

L’identification précoce des symptômes de vannes légèrement endommagées permet d’évaluer la meilleure solution, si un remplacement ou une réparation est nécessaire. Poursuivez votre lecture pour découvrir les signes courants de valves tordues et combien cela coûtera de les réparer.

bent valves

Symptômes de valve pliée

La présence d’une ou plusieurs soupapes tordues dans un moteur s’accompagne généralement d’un certain nombre de symptômes secondaires. Reconnaître ces symptômes s’avère souvent bénéfique lorsqu’on tente de diagnostiquer le problème en question.

Voici quelques-uns des symptômes les plus courants associés à une valve pliée.

#1 – Ratés d’allumage

engine misfire causes

Une soupape tordue entraîne souvent un ratés d’allumage, dû en grande partie au fait qu’un cylindre particulier est incapable d’admission ou d’échappement comme conçu. Lorsque vous tentez de diagnostiquer ce problème, les ratés d’allumage observés seront confinés au cylindre concerné.

# 2 – Retour de flamme 

Le retour de flamme est un autre symptôme courant attribué aux dommages aux valves. Cette condition se présente le plus souvent lorsque la soupape d’échappement d’un cylindre particulier est incapable de s’asseoir comme prévu.

# 3 – Perte de puissance

annoyed driver noise

Vous remarquerez peut-être également que votre véhicule semble manquer de puissance si son moteur comporte une ou plusieurs soupapes tordues.

Cela est dû au fait que le cylindre concerné présentera généralement un certain degré de perte de compression, entravant ainsi le processus de combustion dans son ensemble. .

# 4 – Sons anormaux

Si une vanne est suffisamment pliée pour rester en position ouverte, un certain bruit ou un cliquetis métallique peut souvent être entendu. Ceci est le résultat d’un contact continu piston/valve.

L’utilisation du véhicule doit être immédiatement interrompue si de tels bruits deviennent évidents.

#5 – Consommation de pétrole

how to check engine oil

Une consommation excessive d’huile peut également signifier des dommages aux soupapes, en raison de problèmes de siège/guide de soupape associés.

Dans de nombreux cas, cette consommation excessive d’huile s’accompagnera de l’apparition d’une fumée épaisse, d’échappement de couleur bleue, qui transporte souvent un odeur de brûlé visible .

Que sont les soupapes du moteur ?

engine valves

Le moteur à combustion interne moderne à quatre temps comporte des soupapes d’admission et d’échappement dans chaque chambre de combustion particulière. Ces soupapes permettent à de l’air d’admission frais d’être introduit dans chaque cylindre respectif avant la combustion, tout en permettant également aux gaz de combustion épuisés d’être expulsés dans la voie d’échappement d’un moteur.

Dans leur position statique, les soupapes d’un moteur sont maintenues en position fermée par des ressorts spéciaux montés sur les soupapes (ressorts de soupape). Ces soupapes sont ensuite forcées de s’ouvrir via la force mécanique conférée par la rotation de l’arbre à cames d’un moteur, soit directement dans le cas des moteurs OHC, soit indirectement dans les moteurs OHV.

Dans les deux cas, l’actionnement des soupapes est un produit direct du calage des cames, qui lui-même est un produit du calage du moteur dans son ensemble. Le vilebrequin et l’arbre à cames d’un moteur sont synchronisés l’un par rapport à l’autre via une chaîne de distribution ou courroie de distribution, garantissant ainsi que l’actionnement des soupapes est correctement synchronisé par rapport à la course d’un piston. .

Qu’est-ce qui fait plier une soupape de moteur ?

# 1 – Défaillance de la courroie de distribution/de la chaîne

bad timing belt

La cause la plus fréquente d’une soupape tordue est la défaillance d’une chaîne de distribution ou de la courroie de distribution. . Ceci, bien sûr, repose sur le fait que le moteur en question est de conception à interférence, ce qui décrit tout moteur dans lequel un calage incorrect peut entraîner un contact piston/soupape.

En revanche, les moteurs non perturbateurs ne sont pas sujets à des dommages de ce type.

# 2 – Moteur à régime excessif

high rpm tachometer

Le surrégime d’un moteur est une autre cause potentielle d’endommagement des soupapes. Lorsqu’un moteur tourne en surrégime, même pendant une brève période, une condition connue sous le nom de « flottement de soupape » peut se produire.

Le terme flotteur de soupape décrit une situation dans laquelle les soupapes d’un moteur ne parviennent pas à effectuer un cycle complet (ouverture/fermeture) comme elles le devraient, conduisant potentiellement à un contact soupape/piston.

# 3 – Lubrification insuffisante

Dans des cas extrêmes, un manque de lubrification suffisante peut faire glisser les soupapes d’un moteur dans leurs guides, créant finalement un scénario dans lequel un contact soupape/piston est possible. Cela peut également se produire lorsque l’huile d’un moteur tombe en panne en raison d’une négligence répétée de l’entretien spécifié.

# 4 – Moteur surchauffé

Des dommages aux soupapes peuvent également se produire en cas de surchauffe du moteur grave ou prolongée. Cette surchauffe peut entraîner une déformation des composants internes d’un moteur, notamment des soupapes d’admission et d’échappement.

Comment confirmer que les vannes sont pliées

bad valve guides

Les dommages valvulaires peuvent être confirmés de plusieurs manières, notamment par un examen physique minutieux. Le couvercle de soupape d’un moteur peut être retiré avant de démarrer le moteur concerné et de vérifier le bon fonctionnement des soupapes.

Alternativement, le collecteur d’admission et le collecteur d’échappement d’un moteur peuvent être retirés, auquel cas un examen à travers les ports d’admission/d’échappement exposés sera possible.

Les dommages aux valves peuvent également être identifiés grâce à l’utilisation d’équipements spécialisés, destinés à isoler la perte de compression. Avec cet équipement, un test d’étanchéité peut être effectué, permettant de déterminer si les soupapes d’admission et d’échappement d’un moteur sont étanches comme elles le devraient autrement.

Combien coûtera la réparation ?

engine valve repair cost

La seule manière « correcte » de remédier aux valves pliées ou autrement endommagées est de les remplacer. Il s’agit d’une réparation assez complexe, car elle nécessite la dépose de la culasse d’un moteur.

Pour cette raison, les coûts de main d’œuvre ont tendance à être plutôt élevés. Dans la plupart des cas, le remplacement correct d’une valve endommagée coûtera entre 800 et 1 500 $. 

Cependant, ce prix peut être considérablement réduit en retirant et en réinstallant vous-même la culasse concernée. Dans ces circonstances, le coût de remplacement d’une valve se situerait probablement entre 400 et 600 dollars.

Il existe également un certain nombre de méthodes de réparation des soupapes qui n’impliquent pas le retrait de la culasse concernée. La plupart consistent à mettre sous pression un cylindre avec de l’air comprimé, avant de tenter de redresser manuellement une valve pliée avec une force manuelle. 

Même si une réparation de ce type coûterait beaucoup moins cher, les tentatives de cette nature ne sont pas conseillées, car cela entraînerait probablement un affaiblissement de la valve « réparée ». Les guides de soupape et les sièges de soupape correspondants peuvent également être endommagés au cours du processus.

Laisser un commentaire

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d’apparaître.