Conduire l’embrayage : qu’est-ce que c’est et comment l’éviter

Vous avez probablement entendu l’expression « rouler sur l’embrayage ». C’est un terme souvent utilisé par les moniteurs d’auto-école et vous avez probablement senti qu’il s’agit d’une mauvaise habitude de conduite , mais qu’est-ce que l’embrayage exactement et pourquoi devriez-vous vous en soucier ? 

« Utiliser l’embrayage » fait référence au fait de maintenir inutilement la pédale d’embrayage partiellement enfoncée. Pour vous aider à comprendre pourquoi cela est mauvais pour votre voiture, nous vous expliquerons le rôle de l’embrayage, les techniques de contrôle de l’embrayage appropriées pour montrer les conséquences du fonctionnement de l’embrayage, ainsi que les moyens de briser cette mauvaise habitude. Éviter de rouler sur l’embrayage n’est pas seulement une base en matière de conduite mais aussi en ce qui concerne le bon entretien de votre véhicule bien-aimé. Pourquoi? Continuez à lire pour le découvrir. 

Conduire l’embrayage : pourquoi devrais-je m’en soucier ?

En termes simples, dans tout véhicule équipé d’une transmission manuelle , l’embrayage est le dispositif mécanique qui transfère la puissance de rotation du moteur à la transmission, c’est-à-dire aux roues. Pour ce faire, il relie l’arbre provenant du moteur et les arbres qui font tourner les roues. 

L’embrayage est un élément crucial, car le moteur génère de l’énergie tout le temps et comporte des pièces qui tournent constamment, mais les roues ne tournent pas constamment et, lorsqu’elles le font, elles peuvent ne pas tourner à la même vitesse que les pièces. le moteur. C’est là que l’embrayage entre en jeu. L’embrayage permet à la voiture d’accélérer, de ralentir ou de s’arrêter complètement sans arrêter le moteur. 

Le disque ou le plateau d’embrayage fait partie du système de transmission manuelle d’un véhicule qui transmet la puissance du moteur aux roues. Crédit photo : Le gars du moteur

Pour faciliter le changement de vitesse, l’embrayage interrompt temporairement la liaison entre les roues et le moteur suffisamment longtemps pour que vous puissiez passer les vitesses pour accélérer ou ralentir. On peut également dire que l’objectif général d’un embrayage est de maximiser l’efficacité du système en contrôlant la connexion entre les pièces en rotation qui se déplacent à des vitesses différentes. 

Le système d’embrayage/transmission comporte de nombreuses pièces. Si vous maîtrisez le contrôle de l’embrayage, un embrayage bien traité peut durer jusqu’à 80 000 miles. Mais si vous avez la mauvaise habitude de « piloter l’embrayage » ainsi que d’autres comme mettre l’embrayage en drapeau dans certaines situations, vous devrez remplacer ces pièces beaucoup plus tôt, parfois dès que vous aurez atteint les 35 000 milles. Et cela ne sera pas bon marché. 

Le principe du contrôle d’embrayage

Dans un véhicule équipé d’une transmission manuelle, le principe de base d’une commande d’embrayage en douceur est de désengager complètement l’embrayage lors du changement de vitesse en appuyant sur la pédale d’embrayage jusqu’au sol avec votre pied gauche, puis de réengager l’embrayage en soulevant la pédale pour relâchez-le complètement. Un désengagement complet avant de réengager empêchera les vitesses de s’entrechoquer et vous permettra ainsi de changer de vitesse en douceur.

Lorsque la pédale d’embrayage est complètement enfoncée et que l’embrayage est complètement débrayé, il n’y a plus de connexion directe entre le moteur et l’arbre de transmission, donc aucun couple n’est transmis du moteur aux roues. Dans la phase de réengagement, lorsque vous retirez complètement le pied de la pédale, la connexion est à nouveau complète entre le moteur et l’arbre de transmission. Le moteur peut désormais transférer directement le couple à l’arbre de transmission. 

Lors d’un changement de vitesse correct, la pédale d’embrayage doit être relâchée rapidement pour réengager le moteur sur l’arbre de transmission. Lorsque le moteur et l’arbre de transmission se réengagent et que leurs vitesses s’égalisent, vous ressentirez une nette embardée, caractéristique d’un véhicule à transmission manuelle. 

Cependant, dans certaines situations, l’embrayage est intentionnellement relâché lentement. Dans ce cas, le disque d’embrayage « glissera » contre le volant moteur, et cette quantité de friction permettra au moteur une transition plus douce vers sa nouvelle vitesse de rotation. 

Ici, le disque d’embrayage sera partiellement engagé et l’arbre de transmission ne recevra donc qu’une fraction de la puissance de rotation du moteur. Ceci est communément appelé « demi-embrayage ».  

Un tel glissement régulier du disque d’embrayage contre le volant provoque une usure de l’embrayage qui est similaire à l’usure d’une plaquette de frein lors du freinage. Certes, une certaine usure est naturelle et inévitable, mais vous pouvez toujours la minimiser avec de meilleures techniques d’embrayage et de changement de vitesse. 

La règle générale est de relâcher l’embrayage aussi près que possible du régime moteur correct pour le rapport et la vitesse du véhicule. C’est-à-dire que lors du passage à une vitesse supérieure, vous devrez laisser le régime moteur baisser avant de relâcher l’embrayage pour obtenir une transition plus douce. A l’inverse, lors d’un rétrogradage, il faudra augmenter le régime moteur avec l’accélérateur avant de relâcher l’embrayage. Une transition plus douce se traduit directement par une usure minimale de l’embrayage et une réduction des coûts de maintenance.

Que signifie rouler sur l’embrayage ? 

L’embrayage se produit lorsqu’un conducteur ne parvient pas à retirer son pied de la pédale d’embrayage après avoir changé de vitesse. Crédit photo : nearsay.com

Dans un véhicule équipé d’une transmission manuelle, utiliser l’embrayage fait référence à la pratique consistant à maintenir inutilement l’embrayage partiellement désengagé. Cela se produit généralement lorsqu’un conducteur ne parvient pas à retirer son pied de la pédale d’embrayage après avoir changé de vitesse. 

Il en résulte que le disque d’embrayage glisse contre le volant et qu’une partie de la puissance du moteur n’est pas transférée à la transmission et aux roues. La friction entre le disque d’embrayage et le volant moteur crée de la chaleur et finit par user prématurément votre embrayage. 

Poser habituellement votre pied sur l’embrayage pendant la conduite plutôt que sur le plancher ou sur la pédale morte est une mauvaise habitude à prendre. C’est une habitude très courante chez les conducteurs débutants, mais elle ne se limite pas aux seuls apprenants. Utiliser l’embrayage est quelque chose que tout le monde peut faire en conduisant. 

Vous devez garder votre pied éloigné de l’embrayage à tout moment, sauf si vous devez démarrer votre voiture, monter ou descendre les vitesses et vous arrêter. Même si vous pensez qu’aucune pression n’est appliquée lorsque le pied repose simplement sur la pédale d’embrayage, c’est certainement le cas.

Bien que cette légère pression ne soit pas suffisante pour permettre au disque d’embrayage lui-même de glisser, elle suffit à maintenir la butée de débrayage contre les ressorts de débrayage. Cela fait que le roulement continue de tourner, ce qui entraîne une défaillance prématurée du roulement.

Ainsi, traiter votre pédale d’embrayage comme un lieu de repos peut entraîner une contrainte supplémentaire et une usure de certains composants. Et comme l’embrayage est considéré comme un élément d’usure au même titre que les pneus et les freins, l’usure de l’embrayage ne sera pas couverte par la garantie de votre voiture neuve. Vous devrez éventuellement réparer ou remplacer votre embrayage beaucoup plus tôt, et ce n’est pas bon marché. 

Le coût de réparation d’un embrayage peut varier entre 500 $ et 2 500 $, selon la marque et le modèle de votre voiture. Le remplacement de l’embrayage est plus abordable si vous possédez une voiture économique japonaise, et sera beaucoup plus cher pour les voitures de performance, les voitures exotiques et les modèles européens.

Il convient de noter que même si utiliser l’embrayage est une mauvaise habitude dont il faut se débarrasser, de nombreux conducteurs utilisent régulièrement cette technique efficacement dans les embouteillages, car il est plus facile de contrôler l’accélérateur et l’accélération à des vitesses très lentes. . L’embrayage est également intentionnellement utilisé lors de la conduite en marche arrière, car la distance à parcourir est courte tandis que l’engagement complet de la marche arrière entraîne une vitesse trop élevée.

Une autre remarque est que l’embrayage ne doit pas être confondu avec la « roue libre » ou la « roue libre », une pratique courante dans laquelle l’embrayage est enfoncé à fond, permettant à la voiture de rouler soit en descente, soit par inertie, ou de rouler dans une place de stationnement ou de dépasser la vitesse. bosses par inertie. Bien que cette technique ne soit pas dommageable pour la voiture, elle peut être considérée comme une façon de conduire délicate puisque vous ne pourrez pas accélérer rapidement si nécessaire.

Comment éviter de rouler sur l’embrayage

Les transmissions automatiques sont sans aucun doute pratiques, surtout dans la circulation urbaine. Mais une transmission manuelle continue de gagner les cœurs pour le plaisir de conduite pur et sans mélange qu’elle offre. Elle n’est cependant pas aussi pratique qu’une transmission automatique, vous devrez donc apprendre à trouver un équilibre dans votre conduite. Si vous souhaitez profiter de votre transmission manuelle, vous devez prendre de bonnes habitudes pour bien prendre soin de votre embrayage.

Il faut un certain effort pour briser l’habitude bien ancrée de rouler sur l’embrayage. Il vous faudra peut-être un peu de pratique pour avoir l’impression d’avoir vraiment pris votre travail en main, mais cela en vaut la peine, à la fois pour éviter un remplacement prématuré et coûteux et pour acquérir de bonnes habitudes de conduite.

Maintenant que vous avez compris la signification de l’embrayage, vous devez apprendre à éviter de le faire. 

Si vous avez l’habitude de conduire l’embrayage, le plus grand indice que vous causez une usure excessive à l’embrayage est une odeur de brûlé distinctive provenant des disques d’embrayage lorsqu’ils glissent sur l’arbre de la boîte de vitesses. Si vous remarquez cette odeur, ajustez votre position en conséquence.

Boîte de vitesses automatique ou semi-automatique

Il existe plusieurs façons d’éviter d’utiliser l’embrayage dans une voiture manuelle, mais l’autre moyen de l’éviter complètement consiste à acheter une voiture avec une boîte de vitesses automatique ou semi-automatique. Sans pédale sur laquelle s’appuyer, et donc avec plus d’espace pour les pieds, vous n’aurez jamais à vous soucier de l’embrayage et à payer des réparations coûteuses en cas de panne prématurée de l’embrayage.

Ajustez votre position de conduite

Une raison pour laquelle l’embrayage est utilisé pourrait être une mauvaise position de conduite. Si vous vous asseyez trop près des pédales, vous n’aurez peut-être pas assez d’espace pour vos jambes pour placer votre pied gauche dans une position confortable ailleurs et vous pourriez finir par le poser involontairement sur la pédale d’embrayage. 

Pour y remédier, vous devez trouver des moyens d’ajuster votre position de conduite. La meilleure façon de procéder est d’appuyer sur la pédale d’embrayage avec votre jambe verrouillée en position complètement droite, puis de déplacer le siège jusqu’à ce que vous poussiez la pédale d’embrayage contre la cloison dans le logement pour les pieds du conducteur. Une fois le siège ajusté, retirez votre pied de la pédale et vous devriez avoir suffisamment d’espace pour vos jambes pour éloigner confortablement votre pied de la pédale d’embrayage et le poser sur le sol.

De nombreuses voitures sont équipées d’un repose-pieds sans embrayage qui permet d’éviter beaucoup plus facilement d’utiliser l’embrayage. Cependant, si vous conduisez une voiture avec un espace pour les pieds exigu, voyez si vous pouvez placer votre pied derrière la pédale d’embrayage. Ce n’est pas idéal, mais au moins on peut rouler sans trop toucher à la pédale d’embrayage.

Utilisez davantage le neutre

La règle générale pour les véhicules à transmission manuelle est d’utiliser davantage le point mort et moins l’embrayage. Vous devez avoir le pied sur l’embrayage pour démarrer votre voiture, pour monter ou descendre les vitesses et pour vous arrêter. Sinon, gardez votre pied hors de l’embrayage. 

Lorsque vous descendez une pente, rétrogradez et utilisez vos freins ou passez au point mort et utilisez vos freins pour ralentir. Dans la circulation, prévoyez une plus grande distance entre votre voiture et celle qui vous précède et roulez un peu plus avec la fluidité de la circulation.

Lorsque vous vous arrêtez à un feu rouge, ne laissez pas votre voiture en prise car cela entraînerait une usure inutile de votre embrayage. Lorsque vous mettez votre voiture en prise à l’arrêt, vous appuyez essentiellement les trois parties principales de votre embrayage les unes sur les autres : le ressort, le roulement et le diaphragme.

Au lieu de cela, relâchez l’embrayage, mettez votre voiture au point mort et utilisez votre frein jusqu’à ce que le feu change. Cela lui permet de se détendre et d’éviter une usure excessive.

Changement de vitesse : soyez rapide et décisif

Lorsque vous devez changer de vitesse, essayez de voir loin sur la route afin d’avoir la possibilité d’anticiper les obstacles que vous rencontrerez. Le but est d’essayer de maintenir une vitesse constante plutôt que de changer de vitesse de temps en temps.

Soyez également décisif et rapide. Ne vous attardez pas lorsque vous changez de vitesse. Il s’agit d’un problème courant chez les nouveaux conducteurs lorsqu’ils apprennent pour la première fois à conduire un véhicule manuel. Changer de vitesse ne nécessite que quelques secondes. Plus vous appuyez longtemps sur la pédale d’embrayage à chaque changement de vitesse, plus vous exercez de pression et d’usure inutiles sur votre embrayage. 

Même si le changement de vitesse s’effectue en un clin d’œil, vous changerez de vitesse plusieurs fois au cours d’un trajet moyen, ce qui peut s’accumuler très rapidement au fil du temps.  

Utilisez le frein à main lors du stationnement

Dans la mesure du possible, vous devez utiliser le frein à main pour sécuriser la voiture lorsque vous vous garez au lieu de laisser votre voiture garée en prise. Laisser un véhicule garé en prise exerce une pression sur l’embrayage même lorsque le moteur est arrêté. Au lieu de cela, l’utilisation du frein à main réduira la pression exercée sur le disque d’embrayage lorsque vous ne conduisez pas, donc moins d’usure à long terme.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *